Menu Fermer

En attendant la pluie.

Le gazon du jardin bénéficie encore
un peu de la de quatre jours d’été,
l’ocre des gravillons et les murets des bords
toujours un peu tiédis nous en font profiter.

L’éclat pourtant des de géranium pâlit
sous les grands rideaux cachant l’azur du ciel,
un moins doux se lève et cet air d’Italie
s’en va chanter ailleurs sa mélodie de miel.

Il nous faudra bientôt nous vêtir à nouveau
de lourds imperméables et de souliers fermés,
rentrer dans la maison, vaquer à nos travaux
regrettant les parfums d’un fantasmé.

Le gazon du jardin bénéficie encore
un peu de la de quatre jours d’été,
l’ocre des gravillons et les murets des bords
toujours un peu tiédis nous en font profiter.

L’éclat pourtant des de géranium pâlit
sous les grands rideaux cachant l’azur du ciel,
un moins doux se lève et cet air d’Italie
s’en va chanter ailleurs sa mélodie de miel.

Il nous faudra bientôt nous vêtir à nouveau
de lourds imperméables et de souliers fermés,
rentrer dans la maison, vaquer à nos travaux
regrettant les parfums d’un fantasmé.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :