Menu Fermer

Hiver.

La vitre en pointillé dessine un
aux maisons rouges et grises aux squelettiques
le vol d'un souligne le
immobile des choses en leur linceul pudique
de glacée qui les traits de leurs visages.

dans l'obscurité progressive du
tu blanchiras légère et te reposeras
en étendue sur les prés et les trottoirs
faisant à l' don d'une confuse aura.

La vitre en pointillé dessine un paysage
aux maisons rouges et grises aux arbres squelettiques
le vol d'un blanc souligne le voyage
immobile des choses en leur linceul pudique
de pluie glacée qui les traits de leurs visages.

Pluie dans l'obscurité progressive du soir
tu blanchiras légère et te reposeras
en neige étendue sur les prés et les trottoirs
faisant à l' don d'une confuse aura.

Dernière mise à jour le 14 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x