Menu Fermer

Hiver.

Déjà le gel est délogé.
Les festons de givre aux fenêtres,
le redoux les a saccagés
tandis qu’aux buissons s’enchevêtrent
les rameaux morts pleurant l’
qui n’a vécu que le d’être
le moiré messager qui sonne
le glas de la douceur champêtre.

le gel viendra figer
les eaux vives et nos mains calleuses
jusqu’à ce qu’un zéphyr léger
ramène une saison soyeuse.

Déjà le gel est délogé.
Les festons de givre aux fenêtres,
le redoux les a saccagés
tandis qu’aux buissons s’enchevêtrent
les rameaux morts pleurant l’
qui n’a vécu que le d’être
le moiré messager qui sonne
le glas de la douceur champêtre.

le gel viendra figer
les eaux vives et nos mains calleuses
jusqu’à ce qu’un zéphyr léger
ramène une saison soyeuse.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :