Marchez

Marchez!

Marchez, ,
votre pas décidé
donne vie aux slogans
que vous chantez.

Marchez, enfants,
tête haute, verbe fort,
hérauts si jeunes encore
et si vivants.

Marchez, enfants,
tant qu’il est .

Chantez, enfants.
Les lendemains déchantent,
les inconscients vous mentent
en grimaçant.

Chantez, enfants,
pour conjurer la peur,
pour conserver l’ardeur
de vos élans.

Chantez, enfants,
tant qu’il est temps.

Montrez enfants,
le chemin de demain.
Prenez-nous par la main
dès maintenant.

Montrez, enfants,
le où vous vivrez,
le monde où vous serez
devenus grands.

Montrez, enfants,
tant qu’il est temps.

Sachez, enfants,
que nous avons marché,
que nous avons chanté,
depuis longtemps.

Sachez, enfants,
que ça n’a pas suffi,
que nous avons failli
sinistrement.

Sachez, enfants,
tant qu’il est temps,

que marcher ne suffira pas,
que chanter ne suffira pas,
qu’il vous faudra

vous combattre vous-mêmes,
vos démons, vos inclinations,
vos élans, vos contradictions,
vos anathèmes.

En attendant,
tant qu’il est temps,
marchez, enfants !

André


Pour partager ...
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share

6
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Écri'Turbulente

Tu sais, André, ou peut-être ne sais-tu pas, que chaque dimanche sur mon blog je publie un poème. M’autorises-tu à mettre en valeur, un de ces prochains dimanches, celui que je viens de lire avec beaucoup d’émotion et d’empathie ?
Merci d’avance (mais peut-être ne le souhaiteras-tu pas). Et ce serait tant dommage !

ibonoco

En avant André,
Marchons le verbe haut.
Nos enfants pourront demain encore chanter.
😊

Adrienne

en effet, ils auront à « combattre leurs inclinations »…

%d blogueurs aiment cette page :