poésie

Poésie.

 

La poésie est une drogue
dure
dont les effets, quand l’esprit vogue,
durent.

Le éclate, et ses fragments
tombant en pluie
sont des comètes au firmament,
des infinis
parés de couleurs irréelles
tellement plus vraies
que les guenilles artificielles
des jours épais.

L’insignifiant, démesuré,
occupe à lui seul tout l’espace
et tout le ,
celui qui passe
et celui qui s’est arrêté.

Certains sont des cris muets.
Qui les entend
les prend pour les aveux secrets
des fils du vent.

Les murmures tonitruants,
couleur pastel
ou noir et blanc,
sont un appel
à suivre les méandres
tortueux des syllabes,
pareils, à s’y méprendre,
aux voies de l’astrolabe.

Qu’il soit lecteur ou rédacteur,
le poète est une illusion
de lui-même et de la lueur
qu’il croit briller à l’horizon.

La poésie est une drogue
dure,
et le poète à l’aventure
vogue.

André

Pour partager ...
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Shares

3
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
L'atelier sous les feuilles

Que j’aime la poésie…

L’entre deux notes
L’entre deux notes

La poésie c’est cela aussi . Touchée par ce texte

%d blogueurs aiment cette page :