Menu Fermer

Tempête.

Quand se gonfle la voile à la montante
le vaisseau qui s’élance a largué ses amarres,
nul frein ne le retient sur la mer inconstante.
Quand il s’en aperçoit, il est déjà trop tard.

La tempête fait rage à bord et alentour.
Ivre de ces rancœurs qui rongent sa carène
l’esquif désemparé n’a plus d’autre recours
que d’attendre, écumant, que le calme revienne.

Quand les noirs, les flots tumultueux
se seront apaisés, se consumant eux-mêmes,
mon navire pourra bien s’estimer
s’il peut rentrer au port, sur un dernier blasphème.

Quand se gonfle la voile à la montante
le vaisseau qui s’élance a largué ses amarres,
nul frein ne le retient sur la mer inconstante.
Quand il s’en aperçoit, il est déjà trop tard.

La tempête fait rage à bord et alentour.
Ivre de ces rancœurs qui rongent sa carène
l’esquif désemparé n’a plus d’autre recours
que d’attendre, écumant, que le calme revienne.

Quand les noirs, les flots tumultueux
se seront apaisés, se consumant eux-mêmes,
mon navire pourra bien s’estimer
s’il peut rentrer au port, sur un dernier blasphème.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :