Menu Fermer

Train.

Un bondé de sons étranges
de corps aux péremptoires
berce mon trajet les franges
d'un auquel je voudrais croire.

Les se mêlent et font appel
à quelques vagues souvenirs
puis à l'arrêt sortent et se hèlent
s'évanouissent et vont mourir.

Le train du poursuit sa course
quitte les rails pour s'envoler
terminus en Grande Ourse
correspondance au pis-aller.

Jusqu'où mon billet sera-t-il
valide au point de m'assurer
un aux cahots tranquilles
avant l'arrêt prématuré ?

Un train bondé de sons étranges
de corps jeunes aux voix péremptoires
berce mon trajet vers les franges
d'un monde auquel je voudrais croire.

Les mots se mêlent et font appel
à quelques vagues souvenirs
puis à l'arrêt sortent et se hèlent
s'évanouissent et vont mourir.

Le train du temps poursuit sa course
quitte les rails pour s'envoler
terminus en gare Grande Ourse
correspondance au pis-aller.

Jusqu'où mon billet sera-t-il
valide au point de m'assurer
un voyage aux cahots tranquilles
avant l'arrêt prématuré ?

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x