Menu Fermer

Il faudra.

Il faudra bien un
partir,
même par un détour,
courir,
quitter nos certitudes
amères,
laisser nos solitudes
derrière
les murailles immorales,
grossières,
de nos prisons mentales.

Il faudra s'affranchir
du poids des longs hivers,
réapprendre à ,
redécouvrir le vert,
croire à l'azur du ,
humer la claire
sous l'éclat du .

Il nous faudra renaître après ces mois de ,
passer encore le col d'un nouvel utérus
pour revoir la , ébahis sur le seuil
d'un embaumé par l'ivresse des crocus.

Il faudra bien un jour
partir,
même par un détour,
courir,
quitter nos certitudes
amères,
laisser nos solitudes
derrière
les murailles immorales,
grossières,
de nos prisons mentales.

Il faudra s'affranchir
du poids des longs hivers,
réapprendre à sourire,
redécouvrir le vert,
croire à l'azur du ciel,
humer la douceur claire
sous l'éclat du soleil.

Il nous faudra renaître après ces mois de deuil,
passer encore le col d'un nouvel utérus
pour revoir la lumière, ébahis sur le seuil
d'un monde embaumé par l'ivresse des crocus.

Dernière mise à jour le 5 mois par André

Posted in Blog
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x