Menu Fermer

Histoire pour une petite fille qui apprend à lire

Toute une en une seule fois, c’est trop ! Alors, je lui ai promis qu’à chacune de nos rencontres, j’ajouterai quelques lignes …

Aujourd’hui, on ne peut plus se rencontrer, mais l’histoire continue
… et se termine !

Le jour où la petite princesse se réveilla avec une dent en moins, le soleil brillait dans le ciel tout bleu.

Les oiseaux chantaient, un vent léger soufflait sur les prairies. La journée promettait d’être magnifique.

Mais où était donc passée cette dent ? Elle avait beau faire tourner sa langue dans tous les recoins de sa bouche: rien !

Sous son oreiller : rien !

Dans ses pantoufles : rien !

Alors, la petite princesse se rappela que, chaque soir, en se mettant au lit, elle entendait sa maman lui murmurer : « Dors bien, le marchand de sable va passer. » Et si c’était le marchand de sable qui lui avait pris sa dent ?

Mais comment le savoir ? Personne n’avait jamais vu ce mystérieux marchand … La petite princesse résolut alors de partir à sa recherche.

Elle choisit d’aller d’abord au marché. Il y avait là beaucoup de marchands, peut-être y trouverait-elle le marchand de sable. Elle chaussa donc ses jolis souliers bleus, et empoigna son ombrelle. Puis elle sortit du château.

Sur le chemin du marché, elle rencontra un photographe. Quand il la vit, il rangea son téléphone dans sa poche, et lui demanda si elle voulait qu’il fasse une jolie photo d’elle. Mais elle refusa : elle ne voulait pas qu’on voit sur la photo le trou laissé par la dent qu’elle avait perdue.

En continuant son chemin, juste avant d’arriver au marché, elle croisa un vieux monsieur qui poussait une brouette couverte d’une bâche. Il s’arrêta et lui demanda : « Jolie princesse, comment t’appelles-tu ? »

La petite lui répondit poliment : « Bonjour Monsieur, je m’appelle Julia, je suis la princesse des Six Monts. » Le vieux monsieur sembla étonné. « Où vas-tu donc ainsi, princesse Julia ? » demanda-t-il gentiment. « Je vais au marché, Monsieur » répondit Julia, « pour y chercher le marchand de sable. »

Alors, le vieux monsieur souleva la bâche de sa brouette : elle était pleine de sable ! « Oh, Monsieur, c’est vous le marchand de sable ? » s’écria Julia. « Eh oui, ma petite, c’est moi. Mais que lui veux-tu au marchand de sable ? »

La princesse lui expliqua alors toute l’histoire : qu’elle avait perdu une dent, qu’elle voulait la retrouver.

Le marchand de sable était bien embêté : bien sûr, il passait chaque soir avec sa brouette pleine de sable pour fermer les yeux des , mais jamais il ne se serait permis d’emporter quoi que ce soit. Surtout pas la dent
d’une petite princesse.

Voyant que le marchand de sable était un brave homme, Julia décida de lui demander son aide : pourrait-il l’aider à retrouver sa dent ? Il connaissait sûrement beaucoup de

Enchanté, le marchand de sable accepta tout de suite. Et ce sont deux complices qui se mirent en route pour le marché.

Chemin faisant, ils firent plus ample connaissance. La petite princesse raconta sa vie au château des Six Monts, ses jeux solitaires, ses poupées, ses longues promenades dans le parc, son ennui de n’avoir ni frères ni sœurs … Le vieux marchand de sable, tout en poussant sa brouette, lui raconta son métier, qu’il exerçait depuis si longtemps.

Saupoudrer du sable dans les yeux des enfants qui s’endorment, sans qu’ils ne s’en rendent compte, sans leur blesser les paupières, c’est un métier qui demande beaucoup de douceur et d’expérience.

Ils traversèrent ainsi toute la contrée, interrogeant tout le monde, cherchant dans le moindre recoin. Mais jamais ils ne trouvèrent la dent de Julia.

Lorsqu’enfin elle rentra au château des Six Monts, la petite princesse était heureuse : elle avait perdu sa dent, mais elle avait trouvé un ami pour la vie.

Fin

Le jour où la petite princesse se réveilla avec une dent en moins, le soleil brillait dans le ciel tout bleu.

Les oiseaux chantaient, un vent léger soufflait sur les prairies. La journée promettait d’être magnifique.

Mais où était donc passée cette dent ? Elle avait beau faire tourner sa langue dans tous les recoins de sa bouche: rien !

Sous son oreiller : rien !

Dans ses pantoufles : rien !

Alors, la petite princesse se rappela que, chaque soir, en se mettant au lit, elle entendait sa maman lui murmurer : « Dors bien, le marchand de sable va passer. » Et si c’était le marchand de sable qui lui avait pris sa dent ?

Mais comment le savoir ? Personne n’avait jamais vu ce mystérieux marchand … La petite princesse résolut alors de partir à sa recherche.

Elle choisit d’aller d’abord au marché. Il y avait là beaucoup de marchands, peut-être y trouverait-elle le marchand de sable. Elle chaussa donc ses jolis souliers bleus, et empoigna son ombrelle. Puis elle sortit du château.

Sur le chemin du marché, elle rencontra un photographe. Quand il la vit, il rangea son téléphone dans sa poche, et lui demanda si elle voulait qu’il fasse une jolie photo d’elle. Mais elle refusa : elle ne voulait pas qu’on voit sur la photo le trou laissé par la dent qu’elle avait perdue.

En continuant son chemin, juste avant d’arriver au marché, elle croisa un vieux monsieur qui poussait une brouette couverte d’une bâche. Il s’arrêta et lui demanda : « Jolie princesse, comment t’appelles-tu ? »

La petite lui répondit poliment : « Bonjour Monsieur, je m’appelle Julia, je suis la princesse des Six Monts. » Le vieux monsieur sembla étonné. « Où vas-tu donc ainsi, princesse Julia ? » demanda-t-il gentiment. « Je vais au marché, Monsieur » répondit Julia, « pour y chercher le marchand de sable. »

Alors, le vieux monsieur souleva la bâche de sa brouette : elle était pleine de sable ! « Oh, Monsieur, c’est vous le marchand de sable ? » s’écria Julia. « Eh oui, ma petite, c’est moi. Mais que lui veux-tu au marchand de sable ? »

La princesse lui expliqua alors toute l’histoire : qu’elle avait perdu une dent, qu’elle voulait la retrouver.

Le marchand de sable était bien embêté : bien sûr, il passait chaque soir
avec sa brouette pleine de sable pour fermer les yeux des enfants, mais
jamais il ne se serait permis d’emporter quoi que ce soit. Surtout pas la dent d’une petite princesse.

Voyant que le marchand de sable était un brave homme, Julia décida de lui demander son aide : pourrait-il l’aider à retrouver sa dent ? Il connaissait sûrement beaucoup de monde …

Enchanté, le marchand de sable accepta tout de suite. Et ce sont deux complices qui se mirent en route pour le marché.

Chemin faisant, ils firent plus ample connaissance. La petite princesse raconta sa vie au château des Six Monts, ses jeux solitaires, ses poupées, ses longues promenades dans le parc, son ennui de n’avoir ni frères ni sœurs … Le vieux marchand de sable, tout en poussant sa brouette, lui raconta son métier, qu’il exerçait depuis si longtemps.

Saupoudrer du sable dans les yeux des enfants qui s’endorment, sans qu’ils ne s’en rendent compte, sans leur blesser les paupières, c’est un métier qui demande beaucoup de douceur et d’expérience.

Ils traversèrent ainsi toute la contrée, interrogeant tout le monde, cherchant dans le moindre recoin. Mais jamais ils ne trouvèrent la dent de Julia.

Lorsqu’enfin elle rentra au château des Six Monts, la petite princesse était heureuse : elle avait perdu sa dent, mais elle avait trouvé un ami pour la vie.

Fin

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ibonoco
27 mai 2020 21 09 03 05035

Magnifique conte qui appelle une suite. Cela faisait très longtemps que l’enfant en moi avait oublié le marchand de sable

jérôme
jérôme
3 mars 2020 20 08 20 03203

la suite !

Soène
9 février 2020 7 07 34 02342

Un tableau à la Renoir !
Bises

3
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :