Menu Fermer

Gris.

Brume opaline où peu à peu
le s'étale et prend ses aises
dans le qui fait ce qu'il peut
le me berce de fadaises.

Le gris déjà s'est épaissi
pesant un peu sur mes paupières
que légers comme une éclaircie
les néons baignent de .

Des voyageurs ensommeillés
ne s'élève qu'un lent murmure
le gris s'est dans le noyé
la fidèle me rassure.

Brume opaline où peu à peu
le gris s'étale et prend ses aises
dans le train qui fait ce qu'il peut
le soir me berce de fadaises.

Le gris déjà s'est épaissi
pesant un peu sur mes paupières
que légers comme une éclaircie
les néons baignent de lumière.

Des voyageurs ensommeillés
ne s'élève qu'un lent murmure
le gris s'est dans le noir noyé
la nuit fidèle me rassure.

Manuscrit

Dernière mise à jour le 3 semaines par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
les caphys
8 novembre 2022 12:48

j’adore l’ambiance des trains et l’esprit du rail

Paola
8 novembre 2022 08:30

Gris comme le ciel ce matin

Adrienne
7 novembre 2022 18:45

Un soir, un train 🙂
c’est tout à fait l’ambiance!

5
0
Would love your thoughts, please comment.x