Menu Fermer

Labyrinthes.

À peine descendu de ce où mon sang
coulait azur charriant de blonds épis
j'eus beau chercher les ni en un ni en cent
je ne pus approcher cette ardente .

Les yeux brûlés dans le pâle
à tâtons je cherchais ma
c'est muet qu'à travers l'opale
je suivais l'improbable voie
qui mènerait jusqu'à l'escale.

A présent mon pas lourd
me conduit la
où le savoure
ses fantasmes gratuits.

À peine descendu de ce rêve où mon sang
coulait couleur azur charriant de blonds épis
j'eus beau chercher les ni en un ni en cent
je ne pus approcher cette ardente .

Les yeux brûlés dans le pâle
à tâtons je cherchais ma voix
c'est muet qu'à travers l'opale
je suivais l'improbable voie
qui mènerait jusqu'à l'escale.

A présent mon pas lourd
me conduit vers la nuit
où le rêve savoure
ses fantasmes gratuits.

Dernière mise à jour le 17 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x