Menu Fermer

Mime.

Hiératique, il attend, pétrifié sous le fard,
monument incongru dans le flot des passants
qui coule indifférent sans le moindre regard
pour ce décor urbain immobile, impuissant.

Mais sur son piédestal, la statue a bougé
captant le coin de l’œil étonné d’un enfant
qui s’arrête en tirant par la manche, figé,
maman qui n’a rien vu, papa qui s’en défend,
puis s’écrie en riant aux éclats : » Il remue ! »
Un petit vieux surpris s’arrête lui aussi
à l’étrange spectacle, et sourit même, ému
par le clin d’œil complice dont il bénéficie.

Dans le flot, peu à peu, des passants intrigués
grossissent l’écueil des badauds qui s’agglutinent.
« C’est un mime, dit-on, ça doit le fatiguer. »
Et tous d’ouvrir des yeux de candeur enfantine.

La sébile à présent regorge de piécettes,
le mime a salué, les curieux sont partis
rêver, émerveillés, et la foule muette
a repris son chemin de troupeau abêti.

Hiératique, il attend, pétrifié sous le fard,
monument incongru dans le flot des passants
qui coule indifférent sans le moindre regard
pour ce décor urbain immobile, impuissant.

Mais sur son piédestal, la statue a bougé
captant le coin de l’œil étonné d’un enfant
qui s’arrête en tirant par la manche, figé,
maman qui n’a rien vu, papa qui s’en défend,
puis s’écrie en riant aux éclats : » Il remue ! »
Un petit vieux surpris s’arrête lui aussi
à l’étrange spectacle, et sourit même, ému
par le clin d’œil complice dont il bénéficie.

Dans le flot, peu à peu, des passants intrigués
grossissent l’écueil des badauds qui s’agglutinent.
« C’est un mime, dit-on, ça doit le fatiguer. »
Et tous d’ouvrir des yeux de candeur enfantine.

La sébile à présent regorge de piécettes,
le mime a salué, les curieux sont partis
rêver, émerveillés, et la foule muette
a repris son chemin de troupeau abêti.

Posted in Poésie

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *