Menu Fermer

La poésie.

Elle mirait dans les flaques
son reflet trouble
qu'efface la qui claque
et qui redouble.

Elle cherchait dans les yeux
des maisons vides
son visage en camaïeu
aux tons livides.

Elle guettait sur les murs
l'ombre fugace
qu'un soudain capture
et puis efface.

Elle écrivait sur le vent
de ma mémoire
ce que les engoulevents
dictent le .

Elle a é dans mon âme
sa frénésie,
je me consume à sa flamme.
La poésie.

Elle mirait dans les flaques
son reflet trouble
qu'efface la pluie qui claque
et qui redouble.

Elle cherchait dans les yeux
des maisons vides
son visage en camaïeu
aux tons livides.

Elle guettait sur les murs
l'ombre fugace
qu'un soleil soudain capture
et puis efface.

Elle écrivait sur le vent
de ma mémoire
ce que les engoulevents
dictent le soir.

Elle a versé dans mon âme
sa frénésie,
je me consume à sa flamme.
La poésie.

Dernière mise à jour le 5 mois par André

Posted in Blog
S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Adrienne
30 juillet 2021 16:27

très joli!

2
0
Would love your thoughts, please comment.x