Menu Fermer

Bleu.

Il y a dans l’air frais comme un parfum
de renaissant et d’Italie,
d’avant- hâtive, d’hiver défunt,
d’ivresse passagère ou de folie.

Il suffit du pinceau magique d’un rayon
pour repeindre de bleu notre et nos cœurs.
Nous savons pourtant bien le prix que nous payons
ces quelques instants bleus aux relents de liqueur.

L’ivresse passagère nous permet d’espérer
des épanouis dans un propice
à l’insouciance et aux épidermes dorés
dont nous apercevons les factices prémisses.

Il y a dans l’air frais comme un parfum
de renaissant et d’Italie,
d’avant- hâtive, d’hiver défunt,
d’ivresse passagère ou de folie.

Il suffit du pinceau magique d’un rayon
pour repeindre de bleu notre et nos cœurs.
Nous savons pourtant bien le prix que nous payons
ces quelques instants bleus aux relents de liqueur.

L’ivresse passagère nous permet d’espérer
des épanouis dans un propice
à l’insouciance et aux épidermes dorés
dont nous apercevons les factices prémisses.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
7 février 2022 18:05

J’espère qu’à mon retour à la maison il y aura un parfum de mimosa ! …

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
%d blogueurs aiment cette page :