Menu Fermer

Gris.

Le gris glacé des brumes
se peuple de fantômes
les cheminées qui fument
répandent les arômes
des enfances d'antan
des paletots mouillés
de la soupe gouttant
sur les mentons souillés.

Le gris glacé n'a plus
de saveur d'aventure
nos vieux esprits perclus
souffrent bien d'engelures.

Le glacé des
se de fantômes
les ées qui fument
répandent les arômes
des enfances d'antan
des paletots mouillés
de la soupe gouttant
sur les mentons souillés.

Le gris glacé n'a plus
de saveur d'aventure
nos vieux esprits perclus
souffrent bien d'engelures.

Dernière mise à jour le 3 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x