Menu Fermer

Paix du val.

La paix du val dort incongrue
l’archet tire du violoncelle
comme du sillon la charrue
des promesses de vie nouvelle.

Où t’en vas-tu monde vieilli
aux rides soudain si profondes?
Du fond des mers et des taillis
une sourde colère gronde.

Mon val secret pourtant sommeille
bercé par la plainte harmonique
au goût d’endive et de groseille
d’un violoncelle anachronique.

La paix du val dort incongrue
l’archet tire du violoncelle
comme du sillon la charrue
des promesses de vie nouvelle.

Où t’en vas-tu monde vieilli
aux rides soudain si profondes?
Du fond des mers et des taillis
une sourde colère gronde.

Mon val secret pourtant sommeille
bercé par la plainte harmonique
au goût d’endive et de groseille
d’un violoncelle anachronique.

Posted in Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *