Menu Fermer

Regard noir.

Du goguenard de la page
je crois voir sortir, inquiétant,
un œil qui me dévisage
et fige ma plume à l'instant.

Sous ce regard impitoyable
les s'enfuient à tire d'aile
dans un insupportable
sans laisser même un .

Il me faut donc aller chercher
dans le puits sans fond des poèmes
quelques à rabibocher
avec de hasardeux phonèmes.

Finalement survient le ,
tout s'assombrit, les rideaux tombent
et la de
renvoie l'œil noir aux catacombes.

Du blanc goguenard de la page
je crois voir sortir, inquiétant,
un œil noir qui me dévisage
et fige ma plume à l'instant.

Sous ce regard impitoyable
les mots s'enfuient à tire d'aile
dans un silence insupportable
sans laisser même un arc-en-.

Il me faut donc aller chercher
dans le puits sans fond des poèmes
quelques vers à rabibocher
avec de hasardeux phonèmes.

Finalement survient le soir,
tout s'assombrit, les rideaux tombent
et la musique de Mozart
renvoie l'œil noir aux catacombes.

Dernière mise à jour le 3 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
marie des vignes
marie des vignes
11 septembre 2021 08:43

Bonjour, très beau texte. Bonne journée Amicalement MTH

Adrienne
11 septembre 2021 07:35

Mozart est un bienfaiteur de l’humanité 🙂

4
0
Would love your thoughts, please comment.x