Menu Fermer

Sourire.

Plus pâle qu’un soleil d’hiver,
un sourire aux airs de promesse
se fraie un chemin dans mes vers,
à petits pas, afin que cesse
la litanie intermittente
des désarrois, des deuils, des peines
où notre humanité dolente
patauge en réclamant l’Éden.

Le ciel est gris, il ne pleut pas,
et si le froid nous entortille
nous savons bien que pas à pas
le printemps nous mène aux jonquilles.

Plus pâle qu’un soleil d’hiver,
un sourire aux airs de promesse
se fraie un chemin dans mes vers,
à petits pas, afin que cesse
la litanie intermittente
des désarrois, des deuils, des peines
où notre humanité dolente
patauge en réclamant l’Éden.

Le ciel est gris, il ne pleut pas,
et si le froid nous entortille
nous savons bien que pas à pas
le printemps nous mène aux jonquilles.

Posted in Poésie

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *