Menu Fermer

Conte

Nessonvaux est un de la vallée de la Vesdre, inondé en juillet 2021. Tant bien que mal, la y a repris son cours.
Au printemps 2023, un petit atelier d'écriture y a vu le jour à l'initiative de la -Rouge Olne-Sprimont-Trooz.
Il s'agit d'activités d'écriture collective, où aucune compétence particulière n'est nécessaire, juste l'envie de participer à un loisir créatif.

Il était une fois dans un château perdu au milieu d'une vaste une fée prisonnière. Ses compagnons d'infortune étaient Eugénie la biche, Jeannot le lapin, Odette la marmotte, Lucien l'ourson, Louis le et leurs familles. La princesse régentait ce petit monde selon sa .
Un jour les animaux, inquiets de la situation de la fée Line, tinrent conseil. « Qui a vu Line aujourd'hui? » demande Odette en bâillant. « Elle ne s'est pas montrée depuis plusieurs jours » répond Lucien entre deux cuillerées de miel. « La dernière fois que je l'ai vue, ajoute la tendre Eugénie, je l'ai trouvée éteinte. » « Elle était en pleurs » précise Jeannot, grignotant sa carotte. « Trêve de lamentations, agissons! » propose Louis d'une ferme. Odette, qui connaît un ogre dont l'antre se trouve à sept lieues du château, pense qu'il pourrait les aider à délivrer Line. Le conseil décide donc de lui envoyer l'aigle du donjon comme messager.
Devant le -levis, l'ogre à peine arrivé pousse un grand cri: « Princesse! Princesse! Princesse! Ouvrez-moi! » Delphine, craignant que l'ogre ne dévore ses prisonniers, ne répond pas. L'ogre tente sans succès de forcer le pont-levis.
« La clé est à votre portée, trouvez-la! » dit l'aigle aux animaux perplexes. Louis aussitôt se met à renifler le long de la muraille. « Cherchez, les amis! » grommelle Lucien impatient de retourner à son pot de miel. « Moi, je n'ai rien trouvé » gémit Jeannot découragé en émergeant d'une galerie. Dérangée par les bonds désordonnés d'Eugénie, Odette sort de son sommeil. « C'est ça que vous cherchez ? » demande-t-elle en brandissant la clé.
Le pont-levis abaissé dans un grincement de chaînes, l'ogre franchit les douves et se dirige vesr le donjon: c'est là qu'au fond d'une oubliette la fée Line se morfond. Grâce à sa force légendaire, l'ogre écarte les barreaux qui ferment l'oubliette; Line, d'un bond magique, sort de sa prison. Furieuse, Delphine surgit d'un passage secret, armée d'une épée. Mais la fée, d'un coup de baguette, transforme la lame meurtrière en un bouquet de roses. Vaincue, la princesse en pleurs tombe à genoux. Inquiétés par les sanglots, les animaux accourent juste à temps pour entendre Delphine demander pardon. Line, magnanime, l'embrasse sur le front en signe de réconciliation, à la grande joie de tous.
Et la vie du château prend un nouveau cours dans la paix retrouvée.

Il était une fois dans un château perdu au milieu d'une vaste forêt une fée prisonnière. Ses compagnons d'infortune étaient Eugénie la biche, Jeannot le lapin, Odette la marmotte, Lucien l'ourson, Louis le loup et leurs familles. La princesse Delphine régentait ce petit monde selon sa fantaisie.
Un jour les animaux, inquiets de la situation de la fée Line, tinrent conseil. « Qui a vu Line aujourd'hui? » demande Odette en bâillant. « Elle ne s'est pas montrée depuis plusieurs jours » répond Lucien entre deux cuillerées de miel. « La dernière fois que je l'ai vue, ajoute la tendre Eugénie, je l'ai trouvée éteinte. » « Elle était en pleurs » précise Jeannot, grignotant sa carotte. « Trêve de lamentations, agissons! » propose Louis d'une voix ferme. Odette, qui connaît un ogre dont l'antre se trouve à sept lieues du château, pense qu'il pourrait les aider à délivrer Line. Le conseil décide donc de lui envoyer l'aigle du donjon comme messager.
Devant le pont-levis, l'ogre à peine arrivé pousse un grand cri: « Princesse! Princesse! Princesse! Ouvrez-moi! » Delphine, craignant que l'ogre ne dévore ses prisonniers, ne répond pas. L'ogre tente sans succès de forcer le pont-levis.
« La clé est à votre portée, trouvez-la! » dit l'aigle aux animaux perplexes. Louis aussitôt se met à renifler le long de la muraille. « Cherchez, les amis! » grommelle Lucien impatient de retourner à son pot de miel. « Moi, je n'ai rien trouvé » gémit Jeannot découragé en émergeant d'une galerie. Dérangée par les bonds désordonnés d'Eugénie, Odette sort de son sommeil. « C'est ça que vous cherchez ? » demande-t-elle en brandissant la clé.
Le pont-levis abaissé dans un grincement de chaînes, l'ogre franchit les douves et se dirige vesr le donjon: c'est là qu'au fond d'une oubliette la fée Line se morfond. Grâce à sa force légendaire, l'ogre écarte les barreaux qui ferment l'oubliette; Line, d'un bond magique, sort de sa prison. Furieuse, Delphine surgit d'un passage secret, armée d'une épée. Mais la fée, d'un coup de baguette, transforme la lame meurtrière en un bouquet de roses. Vaincue, la princesse en pleurs tombe à genoux. Inquiétés par les sanglots, les animaux accourent juste à temps pour entendre Delphine demander pardon. Line, magnanime, l'embrasse sur le front en signe de réconciliation, à la grande joie de tous.
Et la vie du château prend un nouveau cours dans la paix retrouvée.

Posted in Atelier d'écriture
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x