Menu Fermer

Blanc.

Blancheur cruelle tu aveugles et tu rends sourd
le n'est qu'un fouet qui lacère la peau
fait trembler tout le corps et meurtrit les doigts gourds
pas un ne chante à l'appel de l'appeau.

Tu as ravi au ses couleurs
gommé le le brun et le rouge et le vert
tu règnes sans pitié pour l'intime douleur
des qui n'ont d'abri que le cœur de l'.

Quand tu t'estompes enfin renaît péniblement
ce que tu as ravi de couleurs aux saisons
le brun d'abord et puis le vert timidement
et tout transi le rouge des toits des maisons.

La feuille immaculée qui m'incite à écrire
connaît bien la de l' qui s'étend
de son sourire en coin elle semble me dire
que la des vaut celle du printemps.


Dernière mise à jour le 4 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x