Menu Fermer

Menteurs.

Les rayons du soleil, fieffés menteurs,
disent le monde en renouveau,
célèbrent l' de prometteurs,
pétillent comme un vin nouveau.

Les tout en , fieffés menteurs,
murmurent à l'oreille du vent
la inutile d'étés porteurs
de de sous les auvents.

Le du printemps bonimenteur
n'apporte au monde épouvanté
que le des canons dévastateurs,
que la à supporter.

Les rayons du soleil, fieffés menteurs,
disent le monde en renouveau,
célèbrent l'aube de temps prometteurs,
pétillent comme un vin nouveau.

Les arbres tout en fleurs, fieffés menteurs,
murmurent à l'oreille du vent
la promesse inutile d'étés porteurs
de jours de paix sous les auvents.

Le retour du printemps bonimenteur
n'apporte au monde épouvanté
que le feu des canons dévastateurs,
que la misère à supporter.

Dernière mise à jour le 4 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x