Menu Fermer

Poésie.

Le calme revenu, la oscille,
son long pas chaloupé me tenant par la main
pour soutenir mon pas lorsque les vacillent,
le vent dans ses cheveux indique le chemin.

Sirène au regard d’algue où danse une lumière,
la de sa voix m’entraîne au fil du temps
vers d’improbables lieux aux rumeurs familières
dont je ne retiens que quelques hésitants.

Compagne bienveillante ou maîtresse exigeante,
la repeint pour ses amants fidèles
un monde où trop souvent la couleur est absente,
un univers dont les vieux vernis se craquellent.

Le calme revenu, la poésie oscille,
son long pas chaloupé me tenant par la main
pour soutenir mon pas lorsque les vacillent,
le vent dans ses cheveux indique le chemin.

Sirène au regard d’algue où danse une lumière,
la de sa voix m’entraîne au fil du temps
vers d’improbables lieux aux rumeurs familières
dont je ne retiens que quelques hésitants.

Compagne bienveillante ou maîtresse exigeante,
la poésie repeint pour ses amants fidèles
un monde où trop souvent la couleur est absente,
un univers dont les vieux vernis se craquellent.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :