Menu Fermer

Prophétie.

Dans l’éther méphitique d’un pourrissant
un vieillard cacochyme éructait ses aigreurs,
le monde s’éteignait sous le souffle puissant
de monstres libérés par de vils prédateurs.

Déjà seul un tison trahissait les décombres
là où jadis la flamme éclairait les destins,
de la fraternité ne subsistait que l’ombre
et le vieillard mourant gisait comme un pantin.

Déjà les charognards franchissaient l’horizon,
la bave aux babines ils convergeaient au festin.
Déjà n’existaient plus ni années ni saisons:
le vieillard ne verrait pas le prochain matin.

Le se fit, plus lourd que les montagnes
et le s’abattit sur le monde hébété.
Les charognards eux-mêmes désertaient les campagnes,
ne restait qu’un vieillard aux yeux exorbités.

Dans l’éther méphitique d’un pourrissant
un vieillard cacochyme éructait ses aigreurs,
le monde s’éteignait sous le souffle puissant
de monstres libérés par de vils prédateurs.

Déjà seul un tison trahissait les décombres
là où jadis la flamme éclairait les destins,
de la fraternité ne subsistait que l’ombre
et le vieillard mourant gisait comme un pantin.

Déjà les charognards franchissaient l’horizon,
la bave aux babines ils convergeaient au festin.
Déjà n’existaient plus ni années ni saisons:
le vieillard ne verrait pas le prochain matin.

Le se fit, plus lourd que les montagnes
et le s’abattit sur le monde hébété.
Les charognards eux-mêmes désertaient les campagnes,
ne restait qu’un vieillard aux yeux exorbités.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paul
Paul
20 août 2021 08:25

Poème puissant !
Qui, toutefois, nécessita le recours d’un dictionnaire pour en comprendre tous les termes.

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :