Menu Fermer

Sérénité.

Une sérénité troublée par quelques cris
d’enfants sortant de sieste ou d’oiseaux assoiffés
un recoin préservé où sur les cailloux
immobile dort l’ombre d’un arbre décoiffé.

Sérénité coupable alors que tout autour
hurlent les bombes slaves et flamboie l’incendie
alors que la misère engraisse les vautours
que des dieux de tout poil nous jouent la comédie
que le se meurt en criant au secours.

Est-il permis de dire avec quelque pudeur
le éphémère à l’ombre du
est-il permis de croire encore au fond du cœur
qu’un existe et puisse être anodin ?

Une sérénité troublée par quelques cris
d’enfants sortant de sieste ou d’oiseaux assoiffés
un recoin préservé où sur les cailloux
immobile dort l’ombre d’un arbre décoiffé.

Sérénité coupable alors que tout autour
hurlent les bombes slaves et flamboie l’incendie
alors que la misère engraisse les vautours
que des dieux de tout poil nous jouent la comédie
que le se meurt en criant au secours.

Est-il permis de dire avec quelque pudeur
le éphémère à l’ombre du
est-il permis de croire encore au fond du cœur
qu’un existe et puisse être anodin ?

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
%d blogueurs aiment cette page :