Menu Fermer

Temps lourds.

Les sont lourds et nos épaules
ploient sous le faix, endolories.
Les amuseurs ne sont plus drôles,
leur soupe indigeste a suri.

Les sont mûrs pour les orages;
tonnerre et pluie, cris et passions
crèvent l’azur, frappent avec rage,
nous brisent quoi que nous fassions.

Les sont aux des barbares,
Satan lui-même tient salon,
n’a même plus besoin de fard
pour ensorceler les frelons
qui achèveront de leurs dards
ceux qui leur tournent les talons.

Les sont lourds et nos épaules
ploient sous le faix, endolories.
Les amuseurs ne sont plus drôles,
leur soupe indigeste a suri.

Les sont mûrs pour les orages;
tonnerre et pluie, cris et passions
crèvent l’azur, frappent avec rage,
nous brisent quoi que nous fassions.

Les sont aux des barbares,
Satan lui-même tient salon,
n’a même plus besoin de fard
pour ensorceler les frelons
qui achèveront de leurs dards
ceux qui leur tournent les talons.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
14 octobre 2021 19:56

C’est avant ou ce sera l’an prochain…

1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :